Le Temple
Centre-ville, Montréal, QC, Canada

Château (Actif)

Le Temple

Le temple maçonnique de Montréal est un bâtiment construit en 1928 et 1929 pour accueillir diverses associations franc-maçonnes et servir de monument commémoratif. S’inscrivant dans le courant de l’architecture beaux-arts, le bâtiment, principalement en pierre, présente un plan rectangulaire et une élévation de cinq à sept étages, et il est coiffé de toits plats. Il possède un imposant soubassement surmonté d’un corps de bâtiment dont la façade est dotée d’un fronton et d’une loggia à colonnade. Le temple maçonnique de Montréal est situé sur un terrain faiblement dénivelé à une intersection de l’arrondissement municipal de Ville-Marie, dans la ville de Montréal.

– les matériaux, dont la structure en acier et en béton, les parements en pierre calcaire, le mur arrière en brique ainsi que les éléments ornementaux et architecturaux en pierre ou en métal;
– les ouvertures, dont les portes à double vantail surmontées d’impostes vitrées (dont une porte en bronze dotée de compartiments ornés de roses et de heurtoirs en forme de têtes de lion, surmontée d’une grille métallique ajourée et ornée de symboles maçonniques), les fenêtres rectangulaires, les soupiraux ainsi que les chambranles en pierre, les appuis et les plates-bandes;
– l’ornementation, dont les colonnes et les pilastres ioniques, l’entablement comprenant une frise portant l’inscription « MASONIC MEMORIAL TEMPLE », le fronton orné d’armoiries, la frise au-dessus de l’entrée principale composée de panneaux sculptés et portant l’inscription « FIDES, CARITAS, VERITAS, LIBERTAS, SPES », les médaillons historiés, les bandeaux ornés de rinceaux ou de palmettes, la corniche ornée de palmettes et de têtes de lion ainsi que la palmette en acrotère et les deux lions ailés;
– les deux lampadaires en forme de colonnes situés de part et d’autre de la porte principale, dont les chapiteaux composés de taureaux sculptés supportant un globe terrestre à gauche et un globe céleste à droite;
– les lampes torchères en bronze;
– les espaces intérieurs d’origine, dont le vestibule d’entrée, le grand hall commémoratif, les salles de rencontre, les salles des loges et la salle du rite écossais;
– l’ornementation, dont les pilastres ioniques, les revêtements en marbre, les boiseries, les moulures en plâtre, les plafonds à caissons, les fausses poutres apparentes et les symboles maçonniques (notamment le compas et l’équerre);
– les escaliers et leurs garde-corps ornés de caducées;
– les ascenseurs;
– les peintures murales des panneaux pivotants.

Source du texte © Ministère de la Culture et des Communications

CARACTÉRISTIQUES DE L'ESPACE

Localisation

Reservation

Message has been sent successfully.